Pays-Bas : numéro 3 des paradis fiscaux

image-6731775

Les Pays-Bas restent l’un des pays qui participe le plus à la course à l’allègement des impôts sur les sociétés, selon une enquête publiée lundi par l’Oxfam, une ONG qui lutte contre la pauvreté. Une place bien embarrassante pour le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem, qui avait reconnu au printemps le problème d’évasion fiscal et avait promis de trouver une solution. 

Selon cette enquête, les Bermudes, les Îles Caïman et les Pays-Bas trônent en tête du classement des pays qui aident les grandes entreprises à payer le moins d’impôt possible. Le Royaume est le premier pays européen sur la liste, suivi par la Suisse, l’Irlande et le Luxembourg. Les Îles Vierges britanniques, qui ont été récemment associées à l’Irlande sur l’évasion fiscale des footballeurs européens, à la quinzième place.

25 milliards

Pour dresser la liste, les chercheurs d’Oxfam ont évalué les pays en fonction de leur usage de trois types de politiques fiscales considérées comme néfastes : le faible taux d’imposition des entreprises, la promotion d’incitatifs fiscaux et la contribution aux efforts internationaux pour lutter contre l’évasion fiscale. 

Aux Pays-Bas, il y aurait plus de 25 milliards de profits égarés de multinationales américaines, selon Esmé Berkhout, un expert fiscal qui a participé au rapport d’Oxfam. « Ces profits sont totalement hors de proportion avec leur présence effective dans le pays. Ils font usage des entreprises comme boîtes aux lettres» explique-t-il sur NOS .

Oxfam estime que l’évasion fiscale de ces très grosses structures a des impacts sur les économies du monde entier, mais que les conséquences sont particulièrement lourdes pour les pays en voie de développement. Selon une estimation de l’ONG, le coût annuel s’élève à quelque 100 milliards de dollars. Avec cette somme, il serait possible de scolariser les 124 millions d’enfants qui ne vont pas à l’école.

 

Et surtout n'hésitez pas à lire nos brèves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *